Œuvres caritatives

La grand-mère maternelle de Castro, Hajji Amni Abu El Heja, s’occupait de plusieurs œuvres caritatives. Il s’agissait surtout d’aider financièrement des gens qu’elle rencontrait ou qui vivaient près de chez elle, et on peut dire que tout cela était assez désorganisé !

Amni avait clairement exprimé le souhait de léguer, après sa mort, de l’argent et des biens aux nécessiteux, mais elle n’avait donné aucune instruction précise. Subhyia , la mère de Castro, a suivi le vœu de sa mère en prenant en charge toute la gestion administrative des biens laissés en héritage. Castro a également travaillé afin de satisfaire les vœux de sa grand-mère et il est de plus en plus actif au sein des actions caritatives de la famille. Le comité s’organise aujourd’hui autour de la Fondation du Prince de Thieves qui canalise et organise les biens de la famille Khatib dédiés aux œuvres caritatives. Cette fondation est dédiée à la mémoire de la grand-mère Amni.

Pour la famille, le but principal des œuvres caritatives est de construire des ponts entre différentes cultures et différentes religions, essentiellement en Palestine et en Afrique. L’éducation et la démocratie sont au cœur des idéaux de la famille qui croit en un meilleur avenir. Castro est surtout persuadé que l’éducation scolaire peut mener à la compréhension mutuelle entre les cultures et religions du monde et créer un monde meilleur et plus pacifique. Il est en accord total avec le discours tenu par Président des Etats-Unis Barack Obama, en juin 2009 au Caire, qui a déclaré qu’il était temps de renouveler les relations entre les Etats-Unis et le monde musulman.

De nos jours, il est difficile de travailler au sein d’œuvres caritatives. Nombreux sont ceux qui veulent une part du gâteau lorsque les fonds sont importants. La famille collabore avec des organisations qui partagent sa vision et ses objectifs en faveur d’un avenir meilleur. Les organisations concernées font un très bon travail et s’engagent de manière significative. Elles travaillent avec la Fondation du Prince de Thieves, l’Unicef, Räddabarnen, La Croix rouge, Le Croissant rouge, Médecins sans frontières, le Lions Club, SOS-enfants des villages, Médecins du monde, L’étoile de l’espoir, Childhood, La Fondation Coexist et la Fondation Tony Blair.

Voici quelques-uns des engagements et des financements de la famille pour améliorer la situation des pauvres et des opprimés à travers le monde :

  • Subhyia a dirigé, pendant plus de 10 ans, un orphelinat pour enfants au passé douloureux ou confrontés à des problèmes de violence dans leurs foyers. Ils pouvaient y suivre des cours et y recevoir des soins dans la journée.
  • 20 enfants ont reçu des bourses afin de couvrir leurs frais scolaires, de la maternelle à l’université. 8 d’entre eux étudient aujourd’hui à l’université.
  • Le père de Castro s’est engagé en passant du temps dans les écoles afin de résoudre les conflits entre les élèves et d’y créer un climat plus calme et plus sûr. Il a également consacré beaucoup de son temps et de son énergie à l’équipe de football de sa ville natale.
  • Subhyia est engagée dans le club du troisième âge de sa ville et organise des activités et des sorties journalières.
  • 8 familles dans le besoin reçoivent une pension mensuelle